• Lettre à Renaud

    Salut Renaud,

         Je suis juste une petite conne, de celles qui t’écoutent en boucle, complètement Morgane de toi, au sein de cette foule anonyme qui te fait si peur.

         Personnellement, j’ai jamais trouvé mon flingue, mais ça ne m’empêche pas de gueuler contre l’Hexagone, même si j’ai laissé béton l’idée de changer l’être humain. Pour preuve, il y a encore des putains camions qui tuent des motards, les Baltique attendent toujours à l’entrée des églises, les Miss Maggie sont de plus en plus nombreuses et les enfants continuent de mourir pour les idées des maréchaux.

         Dans mon HLM, la blanche fait des ravages et les filles voient le loup de plus en plus tôt. De son côté, mon bistrot préféré et rempli de Renard ayant perdu toutes leurs illusions ou de Manu à deux doigts de se tailler les veines.

         C’est pour cela que tu continues d’apporter de l’espoir. Tu nous dis c’est quand qu’on va où et que des Jonathan plantent des orangers un peu partout sur la planète. Tu nous racontes également l’époque rêvée des Mistral gagnants ou de la mère à Titi.

         Docteur Renaud, tu es notre marchand de bonheur qui élève notre esprit critique et c’est la raison pour laquelle on est des milliers à t’aimer et que la société ne nous aura pas.

    Merci d'avoir lui ma p'tite baffouille, si t'es passé dans le coin

    PS : Je t'aurais bien offert un best of de la Souche pour les fêtes, mais je crois bien que t'as déjà tous les albums.

     

    2 janvier 2015

    « Phrase du jourPhrase du jour »

    Tags Tags : , , , , , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :